De nombreux édifices classés

Les édifices classés sont le dolmen à galerie de Brillac, le dolmen à galerie de Bellevue, le menhir de Kermaillard et le débordement de l’allée couverte du Net (St-Gildas de Rhuys) ;

Le menhir de la Motte de Largueven bénéfice d’une inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. A l’inventaire général du patrimoine culturel, le classement est le plus haut niveau de protection.

Le menhir de Kermaillard est un des sites retenu pour le dossier Unesco d’inscription des mégalithes de Carnac et du Sud Morbihan.

 

Menhir de Kermaillard

Un grand menhir avec d’étonnants signes gravés

Le menhir de Kermaillard à Sarzeau est un monolithe de granite de 5,35 m de long. Il est appelé aussi Guegen Amonen « La motte de beurre », en raison de sa forme lorsqu’il était couché.

Le menhir, longtemps gisant au sol, a été redressé en 1988 à l’occasion d’une fouille archéologique. La face la plus arrondie du monolithe, face visible avant son redressement, présente 17 cupules*. La face plane, qui se trouvait protégée contre terre à l’abri des intempéries, a conservé trois gravures : les formes d’un carré, et d’un croissant ainsi qu’une petite hache emmanchée. Il existe plusieurs interprétations des gravures, les archéologues parlent de représentation de divinité-mère et de forme de croissant lunaire ou de cornes de bovidés (cornifome).

Ce monument date du Néolithique, soit la fin de la préhistoire vers -5000 -3000 avant JC.

 *cupule : gravure de forme circulaire creusée dans la pierre, dont le sens est difficile à interpréter.

 

 

 

 

 

Partager cette page sur :